11/02/2016

Fête de la Saint-Vincent

Le temps couvert mais doux en ce jour de la Saint-Vincent à Reynés a drainé la foule des fidèles et des inconditionnels de cette fête patronale immémoriale. Etait-elle déjà célébrée au quatorzième siècle dans l’antique chapelle préromane du Castell lorsque la châtelaine Béatrix de Serralongue, Vicomtesse de Rocaberti vivait à Reynés ?

La tradition des « berenes » est très ancienne. Un document de 1674 relate qu’« au nom de Sa Majesté nous avons présenté les pains bénits et des cierges à l’Offrande de la Grand-messe dans l’église paroissiale de Saint Médard à Dijon le jour de la Pentecôte ».  C’était sous Louis le Quatorzième.

Après la messe célébrée par l’Abbé Bruno Segondy et la distribution des « berenes », la Cobla « Mil.lenaria » égrenait ses premières notes pour les trois sardanes du matin, juste avant la cérémonie des vœux offerts par le Maire Jean-François Dunyach aux habitants attentifs. On notait la présence de Nadine Villard, Maire du Boulou, Alain Torrent, Maire de Céret et Président de la Communauté de Communes du Vallespir, Alain Bordaneil, Maire de Maureillas, Alexandre Reynal et Robert Garrabé, Conseillers Départementaux et Mady Scheurer, Chef d’Escadron à la gendarmerie de Céret.

Après les différentes allocutions, un succulent apéritif offert par la municipalité réjouissait les papilles avant le repas au restaurant Can Dagoust.

La ballade de sardanes de l’après-midi clôturait cette première journée, prélude à la foire artisanale du lendemain, week-end festif fignolé par un Comité des fêtes déterminé à mettre en valeur la Sant-Vicens, patron de Reynés.St Vincent 2016 (11).JPGsardanes St Vincent 2016.jpg

Les commentaires sont fermés.