11/05/2016

Transhumance à Reynés

transhumance 8 mai 2016 (5).JPGtranshumance 8 mai 2016 (15).JPGC’est sous une ondée printanière que le troupeau de Merens en partance pour les régions montagneuses de Porte Puymorens a traversé le village.

Les croupes lustrées par la pluie, beauté et puissance, le spectacle est inoubliable. Trente trois chevaux, onze cavaliers et donc vingt deux chevaux en liberté qui nécessitent l’intervention de rabatteurs pour les remettre sur le droit chemin. Ils sont en route pour huit jours et un parcours de deux cent soixante kilomètres.

Nathalie, chapeau de cow-boy et crinière noire aborde depuis dix sept ans la transhumance avec autant de bonheur et de sérénité.

Les accompagnants sont de tous âges et de tous horizons. Habitué depuis dix ans Yvon organise l’intendance avec Céline, débutante dans cette fonction. Morgane la fille d’Yvon les accompagnera ce week-end avant de retourner à l’école. Claude, exploitant agricole, explique : « J’ai eu envie de participer après avoir vu un reportage à la télé. » Anne « transhume depuis l’adolescence » Elle vit en Cerdagne et possède un cheval de Nathalie.

Robin avoue son enthousiasme : « Je traverse la France tous les ans pour venir transhumer ces magnifiques chevaux de Merens. »

Pour Anne-Claire, cinq ans d’équitation, c’est sa première aventure et « c’est intellectuel ! J’ai juste peur d’avoir mauvais caractère si je suis fatiguée… ». Tryphon, c’est son surnom, « éprouve toujours autant de joie, de plaisir, de rigolades…Pourtant j’ai déjà fait avec Nathalie plus de vingt transhumances, je suis accro, c’est une drogue dure, à ne jamais arrêter assurément ! »

Une cavalière Bourguignonne en est à sa septième participation Elle a un Merens de Nathalie et revient dans la région en vacances car elle a noué ici des liens très forts d’amitié.

Et puis Jojo, l’irremplaçable maréchal ferrant et soigneur, éthologue pour être plus précis (éthologie : étude du comportement animal).

Tous unanimement évoquent le plaisir immense de vivre durant une semaine en osmose totale avec ces magnifiques chevaux en pleine nature, dans les montagnes sauvages de nos Pyrénées.

 

Les commentaires sont fermés.