01/08/2016

L’arbre de la Liberté

on plante l'arbre de la liberté  2   - Copie.jpg

L’usage de planter un arbre comme signe de joie populaire est immémorial. On le trouve chez les Gaulois comme chez les Romains. Par la suite, « L’arbre de mai » célébrait le retour du printemps.

Depuis la Révolution Française, l’arbre de la Liberté symbolise la vie, la continuité, la croissance, la force et la puissance. Il figure d’ailleurs sur l’avers des pièces de 1 € et 2 €.

Sa plantation, chêne ou peuplier, se déroulait avec grande solennité, accompagnée de cérémonies et réjouissances. Cette tradition était parfois génératrice de conflits, les contre-révolutionnaires abattant ou déracinant les arbres plantés.

Reynés fut l’un des derniers villages à ériger ce mât symbolique, un bouleau qu’on avait élagué, laissant juste un plumet sommital.

C’était en juillet 1965 et l’équipe des planteurs et amis se sont retrouvés ensuite à Can Dagoust pour déguster anchois de Collioure et bon vin du pays.

Les commentaires sont fermés.