27/10/2016

Adieu Gisou

Petite fille adorée de ses parents, petite sœur choyée par Josette et Marcel, plus âgés qu’elle,  Gisèle Mas née Borreil, Gisou comme on l’appelait, a vu le jour le 30 mai 1950 à Can Borreil et a grandi dans ce hameau où la vie communautaire était empreinte d’amitié et de solidarité.

Après l’école du Pont de Reynés et le lycée de Céret, elle entreprit des études en comptabilité et devint secrétaire puis directrice de l’établissement « Les Terrasses » d’Amélie les Bains jusqu’à la fermeture du centre de soins. Après le mariage en 1970 avec Robert Mas, ils furent les heureux parents d’une petite Karine, qui les combla de bonheur.

La retraite venue, goûtant les joies de la nature, Gisèle passait beaucoup de temps dans son jardin. Cueillette des fruits, confection de confitures, ramassage des noix, conserves de champignons qu’elle adorait chercher, elle était toujours active.

Elle aimait randonner et avec son frère Marcel arpentait la montagne de Reynés et des environs.

Mais par-dessus tout, elle choyait ses petits-enfants Chloé et Axel, pour qui elle était une mamie dévouée, attentionnée et bienveillante, qu’ils adoraient.

Toujours à l’écoute, prête à rendre service, sa générosité n’avait d’égale que sa gentillesse.

L’organisation de repas de famille à la maison, la confection de bons petits plats, l’accueil de la parentèle et des amis étaient chez elle naturels.

Avec Robert, ils s’évadaient quelquefois, en Espagne, en Cerdagne, mais revenaient bien vite à la maison des Androuix, petit paradis au bord de la rivière.

Bénévole dans de nombreuses associations, elle était un pilier de la Ronde Cérétane où sans ordinateur elle gérait mieux que quiconque les problèmes des inscriptions. Elle offrait également ses services à la Ronde de Reynés, la Boucle Saint Jeannaise, la Gymnastique Volontaire… avec le même talent et la même spontanéité.

Brutalement, la maladie impitoyable eut raison de sa belle énergie et nous laisse tous affligés par sa disparition.

Ma mémoire retrace inlassablement le film des souvenirs, des moments de joie et de complicité au sein d’une grande famille unie et protectrice.

Gisou, tu n’es plus là mais ton rire et ta voix claire résonneront à tout jamais dans nos coeurs meurtris.

DSC00881 - Copie.JPG

Les commentaires sont fermés.