10/11/2016

Toussaint à Reynés

cimetière (5).JPGcimetière (9).JPGPeu de visiteurs aux cimetières de Reynés en ce dimanche matin ensoleillé, veille de la Toussaint.

De nombreuses tombes sont malgré tout déjà fleuries, cyclamens et chrysanthèmes rivalisant de couleurs et égayant l’espace réservé aux disparus. Lieu de recueillement, de chagrin souvent lorsque le décès est proche ou douloureux, de souvenir ému toujours, même si la disparition est lointaine. Certaines sépultures sont très anciennes avec leur entourage rouillé orné de volutes, et la plaque émaillée en forme de cœur fixée sur la croix, portant le résumé de la vie du défunt sous l’inscription « Ci-git » tombée en désuétude. L’entrée du cimetière de Reynés village, très escarpé à l’image du relief semi montagnard, a été agrémentée par la mairie d’une plate-bande de fleurs variées. Pour ralentir la pousse de l’herbe, les plantations ont été protégées d’une bâche en plastique et entourées de morceaux broyés de briques récupérées et de gravette blanche, formant un triangle du plus bel effet.          

Les commentaires sont fermés.