01/02/2017

La fête de la Saint Vincent

Bénédiction des berenes..jpgPetit diable sardaniste, la relève est assurée..JPG

Malgré la pluie, c’est dans une église comble qu’Etienne Lafaye, curé nouvellement nommé à la paroisse, a célébré la messe de la Saint Vincent, patron des vignerons, accompagnée par les accents de la cobla Mil.lenaria.

Les « berenes » bénites (petits pains) ont été distribuées à l’intérieur par le Comité d’Animation replié sous la galerie.

Les sardanes du matin et de l’après midi ont été magistralement interprétées dans la salle multiculturelle par les musiciens pour des danseurs fidèles que le mauvais temps n’a pas découragés.

De nombreux commerçants ayant renoncé à se déplacer, le marché artisanal a dû être annulé, et la recherche des « pedretes » (cristaux de quartz) n’est que partie remise.

Les convives ont apprécié la chaude ambiance et la bonne chère du restaurant can Dagoust où le « llevant de taule » a perpétué la tradition de la « festa major » d’antan. A l’époque, les jeunes organisateurs de la fête patronale sillonnaient à l’heure du repas les rues du village, allant de porte en porte pour distribuer des fleurs et récupérer des dons au bon cœur de chacun tandis que les musiciens, en remerciement, jouaient les airs demandés par les habitants.

Ce temps-là n’est plus, mais durant le repas la cobla a exécuté un paso doble, une sardane, l’Estaca et Els Segadors, l’hymne catalan, que l’assemblée enthousiaste, se levant, a repris en chœur, et l’association organisatrice a recueilli les dons, offrant une rose à chaque dame.

11:08 Publié dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.