18/02/2017

Soleil, mimosa et fraternité à la chapelle Saint-Paul.

20170129_154026 (1).jpgSaintPaul 2017 (5).JPGOrganisée par le Comité de Jumelage Reynés-Maçanet de Cabrenys, ce fut une Saint-Paul ensoleillée aux accents internationaux particulièrement réussie cette année.

Une délégation de Maçanet de Cabrenys, le village jumelé avec Reynés, avaient fait le déplacement, les bras chargés de cadeaux pour la tombola.

Hiriko Kageyama, la nouvelle gérante de la Terrasse au Soleil est venue déguster les « boles de picolat » de Michèle, accompagnée de ses amis Tagashi et Itaru Oki, trompettiste japonais mondialement connu, qui a joué pour lancer la course des enfants de Reynés.

Hiroko souhaitait rencontrer les musiciens de la cobla Principal del Rossello, en particulier Pierre Jorda, unique facteur de flaviols en France, pour discuter avec eux de son futur laboratoire des instruments à vent.

Avec Louis le Québécois de passage à Reynés, c’était un échantillon de la planète sous les oliviers pluri centenaires de la jolie chapelle.

La messe célébrée par Etienne Lafaye et la bénédiction du mimosa, symbole de soleil et d’amitié au cœur de l’hiver ont été suivies du repas traditionnel que la douceur du temps a permis à la plupart des convives de partager à l’extérieur.

De nombreux enfants de Reynés encadrés par les modérateurs ont couru, récompensés par cadeaux et médailles, faisant preuve d’une belle énergie, pépinière de coureurs pour la Ronde de Reynés en Vallespir du mois de mars.

Les délicieuses « bunyetes » confectionnées par les membres du Comité avec la pâte du boulanger de Reynés se sont vendues mieux que « des petits pains ».

Paquito, artisan de Reynés, présentait ses œuvres, cœurs catalans et miroirs gravés de toute beauté.

La cobla Principal del Rossello a régalé les danseurs enthousiastes évoluant sur l’espace herbeux de la chapelle et la journée s’est terminée sous les derniers rayons du soleil couchant avec « La Santa Espina », « Germanor » dansée en ronde unique de fraternité par tous les participants.

Les commentaires sont fermés.