26/02/2017

AG des Anciens Combattants

André Salgues le président présente le rapport moral..JPGAG AC 11 fév 2017 (2).JPGRemise de médaille à Bernard Bouf.JPG

L’Assemblée Générale des Anciens Combattants s’est déroulée en présence de Jean-François Dunyach, Maire de Reynés, de Michel Valiente, premier Vice Président Départemental, d’André Salgues Président de la section de Reynés, des membres du bureau et de nombreux adhérents.

 André Salgues a présenté l’association comme étant la première force représentative du monde combattant des Pyrénées Orientales et la seule au sein de la commune de Reynés avec 77 adhérents actuels, effectifs en baisse pour cause de décès, déménagements ou démissions. Une campagne est lancée pour rechercher des forces nouvelles auprès des OPEX et descendants d’anciens combattants.

André retrace les diverses activités, participation aux cérémonies patriotiques, représentations à des AG ainsi qu’au Congrès Départemental à Estagel, organisation d’un repas dansant, mais déplore le manque d’assiduité aux commémorations locales.

Il annonce les objectifs pour 2017, définit un agenda et les horaires pour les cérémonies à venir, évoque un éventuel voyage sur une journée. Il précise les priorités de l’association: « Pour moi le plus important est le devoir de mémoire qu’on doit à nos anciens, vous aider, vous soutenir, vous renseigner et défendre vos droits. »

Michel Canal, le trésorier, fait état de comptes équilibrés, ce qui permet de ne pas augmenter les cotisations.

Michel Valiente reprend les mots du Président sur les objectifs premiers de l’association « à ne pas confondre avec un club du troisième âge  consistant uniquement à voyager et à danser. »

Les veuves d’anciens combattants sont admises de droit à la Fédération nationale depuis 1975 et dernièrement a été prise la décision d’admettre aussi les victimes d’attentats et leurs familles.

 Il rappelle que les descendants d’anciens combattants sont les bienvenus et qu’ils peuvent après trois ans d’adhésion bénéficier des mêmes droits à l’allocation que le gouvernement verse en guise de reconnaissance.

Il évoque le patrimoine immobilier de la Fédération avec l’acquisition d’un nouveau local destiné à la location.

Le maire Jean-François Dunyach se dit satisfait du développement des associations qui créent du lien social en facilitant la discussion autour de références communes.

A l’issue de l’AG, l’assistance se lève pour la remise de la Médaille du Mérite Fédéral à Bernard Bouf.

Un excellent repas dansant servi par un traiteur à trente huit convives et une animation de haute volée avec Louis Gorce et sa chanteuse ont clôturé cette sympathique journée.

22/02/2017

Concert à l’Eglise Saint Vincent.

Concert à St Vincent - Copie.JPG

 Dans le cadre des concerts- auditions de mi année de l'Ecole de Musique en Vallespir, un Concert des classes de flûte traversière de Marine Touri Perez, Professeur de l'EMV et de la Lyre Argelèsienne, a été organisé pour la première fois en l'église Saint Vincent de Reynés. Une expérience intéressante et nécessaire pour l'évolution de l'éducation musicale des plus jeunes aux plus expérimentés, grâce à la mise à disposition de l'église par la mairie. Nous avons eu le plaisir d'écouter certaines pièces de Piazzolla, Telemann, Saint Saëns ou même de Manuel De Falla  mêlées aux mélodies de notre enfance comme "À la claire fontaine" et "Fais dodo".

Ce fut une représentation réussie, et d'autres manifestations de ce type sont à prévoir, pour le plus grand plaisir des musiciens et, nous l'espérons, du public.

 Dans le cadre des concerts- auditions de mi année de l'Ecole de Musique en Vallespir, un Concert des classes de flûte traversière de Marine Touri Perez, Professeur de l'EMV et de la Lyre Argelèsienne, a été organisé pour la première fois en l'église Saint Vincent de Reynés. Une expérience intéressante et nécessaire pour l'évolution de l'éducation musicale des plus jeunes aux plus expérimentés, grâce à la mise à disposition de l'église par la mairie. Nous avons eu le plaisir d'écouter certaines pièces de Piazzolla, Telemann, Saint Saëns ou même de Manuel De Falla  mêlées aux mélodies de notre enfance comme "À la claire fontaine" et "Fais dodo".

Ce fut une représentation réussie, et d'autres manifestations de ce type sont à prévoir, pour le plus grand plaisir des musiciens et, nous l'espérons, du public.

Des « Zinzolins » à la Cobla Mil-lenaria, portrait d’un ancien élève de Reynés

 

David Puntunet et son trombonne à Cabestany.JPG

Huit ans, Cours Elémentaire deuxième année, et déjà la passion de la musique se fait jour dans le cœur et l’esprit de David. Il apporte parfois son djembé en classe pour accompagner une fête, une pièce de théâtre ou un anniversaire et il a d’instinct le sens du rythme.

Avec Claude son papa, trompettiste autodidacte célèbre qu’il regarde jouer avec admiration, il tape sur les cymbales tandis que Michèle sa maman est à la grosse caisse et son frère Rémi à la caisse claire, formant ainsi le groupe familial des « Zinzolins ». Devenu plus tard « Els Exerits », étoffé par d’autres instrumentistes,  la formation se déplace à l’occasion de fêtes de villages, de manifestations sportives. Ce fut le cas en juin 2000 lors de la mémorable sortie scolaire à Maçanet de Cabrenys, village jumelé avec Reynés.

Elève sage et appliqué, il entre à neuf ans à l’école de musique de Céret où il apprend le trombone à piston avec Luc Leriche. Bénéficiant de leçons de solfège à domicile grâce à  un copain de son père, Claude Bousquet, saxophoniste de Saint-Marsal,  il intègre deux ans plus tard le Conservatoire de Musique de Perpignan et se tourne vers le trombone à coulisse, son instrument privilégié.

Il gravit alors les différents échelons pour acquérir les rudiments de l’art musical qui deviendra son art de vivre.

A dix neuf ans il devient Médaille d’Or en obtenant le Premier Prix de Trombone et le DEM, Diplôme d’Enseignement Musical qui lui permet d’enseigner la musique dans les écoles primaires, comme à Saint-Laurent de Cerdans, Arles sur Tech ou Prats de Mollo où il est professeur de trombone et de formation musicale, dans le cadre de l’Intercommunalité.

Tout en continuant à se perfectionner au Conservatoire en musique classique et jazz, il consacre une bonne partie de son temps à jouer dans différentes formations.

Dès l’âge de quatorze ans il fait partie de la banda « Els Tirons », de Saint-Laurent et à dix neuf ans il rejoint la célèbre cobla « Mil-lenaria ».

Son éclectisme l’amène à intégrer un groupe de Rumba Catalane de Figueras, « Els Delai », qui anime soirées et bals en Catalogne Sud et Nord. Un nouvel album va sortir avec quelques arrangements et compositions de David et la présentation du CD en avant-première est prévue dans les prochains mois en Vallespir.

Il joue aussi avec « Soly Rock », groupe spécialisé, comme son nom l’indique, dans les rythmes rock and roll, et rock d’ambiance festive, se produisant surtout en été.

En duo « Gadjololo »  avec le guitariste Laurent Mahé de Maureillas, il propose également de la musique de variétés, des années 1980 à nos jours.

Pour toucher un public plus jeune, il prépare enfin avec un DJ un projet de musique électronique retravaillée où il intervient en trombone solo.

Son objectif actuel est de passer  dès que possible le concours qui lui permettra d’obtenir la titularisation. La date n’étant pas encore fixée, il attend patiemment  pour monter le projet pédagogique indispensable. Son expérience foisonnante dans tous les domaines se précisant de jour en jour, nul doute que le Trombone d’Or de Reynés saura convaincre les jurés de sacrer « Professeur » ce talentueux musicien à l’avenir prometteur.