09/03/2017

Mimi : un siècle et quatre ans…

Mimi Bruzy souriante.JPG

8 mars, Journée Internationale de la Femme. Pour Marie Bruzy, affectueusement surnommée Mimi, ce n’est que juste reconnaissance, elle qui a connu la condition féminine dans tout ce qu’elle avait de contraintes mais aussi de privilèges. Après avoir vécu les deux guerres mondiales elle sait que la femme a d’infinies capacités pour assurer la vie et l’avenir de son petit monde.

Marie Baills a cent quatre ans ! Elle est née à Céret le 22 novembre 1912, l’année suivant la première Journée Internationale des Femmes, qui, le 19 mars 1911, revendiquaient le droit de vote. Il faudra attendre le 21 avril 1944 pour qu’il soit adopté.

Son père était granger au Vieux Chaume puis au mas Forné et enfin au mas Trilles à Reynés.

Le 19 janvier 1935 elle épouse le maçon Ferdinand Bruzy, qui bâtit leur maison du Vilar où ils vécurent avec leur fils Raymond.

Marie a travaillé à la fabrique Coste de chaussettes de Céret, tout en élevant poules et lapins, participant aux vendanges, à la cueillette de cerises… une existence pétrie de simplicité et de sagesse. Toujours active, jusqu’à l’âge de cent ans elle se promenait avec son amie  Danièle à Céret, aux fêtes du village et assistait régulièrement à la messe.

 Depuis l’année dernière, elle réside à la Forge chez Isabelle Hoareau, bénéficiant ainsi de la structure d’accueil pour personnes âgées.

De son confortable fauteuil, elle regarde les gens avec empathie, reconnaît les visages familiers et exprime ses réflexions avec un humour un peu décalé. Parfois la mémoire lui fait défaut mais son esprit vif retrouve les souvenirs.

Gourmande, elle déguste madeleines et grenadine tandis qu’autour d’elle sont évoqués sa vie et son parcours, en compagnie de son fils Raymond et de sa belle-fille Renée.

Cinq générations séparent Mimi de Luna son arrière-arrière petite-fille de deux ans.

Doyenne du village, elle fait partie des personnes les plus âgées de France, derrière Honorine Rondello, cent treize ans ou Roger Auvin, cent neuf ans...

Avec un peu de retard dû à quelques ennuis de santé familiaux, Jean-François Dunyach, maire de  Reynés et Hélène Bouf, adjointe, ont offert une belle orchidée à Marie pour fêter son anniversaire et lui souhaiter une bonne année dans la sérénité et l’affection des siens. 

Les commentaires sont fermés.