01/04/2017

Elus, délégués, volontaires, tous unis contre les incendies de forêt Réunion du « Comité Syndical » du SIP

 

 

SIP (2).JPG

Le Syndicat Intercommunal à vocation unique du SIP (Secteur d’Intervention Prioritaire) des Aspres a tenu son « Comité Syndical » dans la salle des Echoppes du Pont-de-Reynés, à l’initiative d’Alexandre Raymond,  conseiller municipal et délégué communal du SIP avec Daniel Canet.

Cet organisme de lutte contre les incendies de forêt été créé en 1976, après le terrible sinistre parti de Corbères les Cabanes qui détruisit 7 300 ha de campagne dans les Aspres et menaça l’Ermitage de Saint-Ferréol, embrasant le toit des dépendances. Adrienne Cazeilles, amoureuse des Aspres, décrivait alors « … tous ces arbres à présent confondus dans la même horreur calcinée… »

Trente et une communes adhèrent à ce syndicat présidé par Jacques Arnaudiès, maire de Vivès. Deux délégués par village sont responsables de la gestion du travail à réaliser, en lien  avec les différents partenaires, expert forestier, techniciens, responsables des travaux et pompiers qui vérifient régulièrement le gabarit et l’état des pistes, des points d’eau et des pare-feux, en collaboration avec la DDTM (Direction Départementale des Territoires et de la Mer).

Le résultat est fort probant puisque les Aspres, selon le président, sont « resplendissantes de verdure ».

Un organisme plus récent, le RISC, (Réserve Intercommunale de Sécurité Civile), déjà actif dans les Albères,  sera mis en place dans le Vallespir et les Aspres. Composé de bénévoles souvent retraités, il œuvre activement pour surveiller le territoire grâce aux volontaires sentinelles qui interviennent également auprès des usagers pour leur faire prendre conscience du danger extrême de gestes irréfléchis tels les grillades non contrôlées, les écobuages ou les cigarettes jetées à terre…

C’est une formidable production d’énergies nouvelles qui se mettent en place pour lutter efficacement contre les incendies.

Le vice président Roger Majoral fait état de comptes « en parfaite concordance », excédentaires et approuvés à l’unanimité.

Une carte où figurent les différents chemins d’accès, les points d’eau, le réseau des pistes, est ensuite distribuée à chaque délégué par Jérôme Louvet, expert forestier.

Le repas au restaurant du Casot de la Farga est maintenu malgré l’alerte météo pour pluie et vent violents sur le bassin versant du Tech dans le Vallespir. 

Les commentaires sont fermés.