01/04/2017

Premier sourire du printemps

 

Charme du Vallespir.JPG

Prépare en secret le printemps. »

Théophile Gautier connaissait-il le Ventous lorsqu’il écrivait ce poème ?

En contrepoint des neiges immaculées du Canigou, les fleurs de cerisiers rivalisent de blancheur, bruissant de mille abeilles qui s’en donnent à cœur joie.

C’est un temps magique, très court, qu’il faut savoir saisir car il ne dure pas. Que la tramontane se lève et les pétales seront dispersés aux quatre vents.

Peintres et photographes ont encore quelques jours pour profiter de ce bonheur éphémère. 

 

 

Les commentaires sont fermés.