05/09/2017

Marie et le bonheur de courir

Marie A au trail du cassoulet à Verfeuil - Copie.jpg

A Reynés, la course à pied est une institution. Ils sont nombreux les habitants de ce beau village à s’adonner à ce sport si bienfaisant pour la santé. Marie Armentier est de ceux-là.

Tout d’abord, après avoir été présidente du Comité de Jumelage Reynés-Maçanet de Cabrenys, elle laisse l’association en 1993 pour fonder la « Ronde de Reynés en Vallespir » qui acquiert très vite une renommée internationale avec un nombre de participants en hausse chaque année.

Mais cette nouvelle responsabilité n’empêche pas Marie de courir. Elle enchaîne les courses dans le département, d’autres régions de France, à l’étranger aussi, et son palmarès est impressionnant avec les 100 km du Périgord Noir en Dordogne en 2002, la GTA (Grande Traversée des Albères), le semi-marathon du Beaujolais…et bien d’autres auxquels il faut ajouter quatorze marathons (42 km 195) dont Paris, Barcelone, Athènes berceau de l’épreuve en 2014, Londres en 2015, Marseille, Toulouse, Monaco….

Son organisme exceptionnel, alors que la plupart des marathoniens accusent le coup aux alentours du trentième kilomètre, lui donne au contraire un regain d’énergie et une « pêche d’enfer » pour terminer le parcours en pleine forme.

Depuis quelques années en master 3, elle rafle toutes les récompenses ou presque… Essayer de lister ses résultats est mission impossible. Plus elle avance en âge plus elle fréquente les circuits et toutes les courses du Challenge de l’Indépendant (dont elle a été pendant longtemps une correspondante active) la voient au départ.

Enfin, au mois de juin, c’est la consécration. Marie s’est distinguée au Marathon du Soleil de Minuit à Tromsø en Norvège, en montant sur la troisième place du podium dans sa catégorie. Des projets plein la tête, arrivée première Master 3 dimanche dernier au Championnat du Canigou et prête pour d’autres épreuves reines, elle est depuis quelques mois grand-mère d’un petit Marcel qui sans nul doute courra très bientôt sur les traces de sa jeune mamie…

13:50 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.