25/10/2017

A Marseille une baleine, à Reynés un camion

 

camion coincé 23 oct 2017.jpg

16 H route du Vilar à Reynés. Un camion de transport s’engage sur le pont étroit qui surplombe la petite rivière de la Palmère. Surpris par la courbe brutale du virage et l’étroitesse de la chaussée,  le conducteur heurte le tablier du pont avec une roue arrière. Dans une énorme détonation, « comme un coup de fusil »,  le pneu explose et l’essieu se brise. Le camion est immobilisé, empêchant les véhicules de circuler. Les chauffeurs bloqués examinent la situation, discutent, évaluent les chances de résolution, grognent. Comment rejoindre la Ribera Ample ou Taillet, rentrer chez soi ou sortir du Vilar ? Le détour possible par Amélie ou Oms n’est pas une mince affaire…  Des employés de l’Equipement accourus cherchent une solution, mais le temps passe et la nuit tombe. Guidé par les personnes présentes, le chauffeur essaie de dégager la voie mais il peut difficilement manœuvrer, le train arrière étant en travers. Il recule pourtant et les voitures peuvent se glisser dans le petit espace libéré. Vers 22 H enfin, un engin de remorquage transborde le camion accidenté. La voie est libre… Le port…non, le pont est à nouveau praticable.  

Les commentaires sont fermés.