31/01/2018

Une Saint-Paul de rêve…

P1170566.JPGDSC09650.JPG

Le soleil et la lune s’étaient donné rendez-vous dans le ciel de Saint-Paul pour couronner en beauté une magnifique journée de liesse. Avec le Canigou enneigé en toile de fond et le décor des oliviers séculaires, le bonheur a régné autour de la petite chapelle.

Dès le matin, au cours de la messe célébrée par le Père Etienne, la petite Elisa dans sa longue robe de dentelle blanche a été baptisée, auréolée des senteurs du mimosa que le prêtre a béni.

Sur les tables dressées à l’extérieur tant la température était clémente, les boles de picolat du Casot de La Farga ont régalé les nombreux convives avant le départ donné pour les trente et un petits coureurs qui ont bravé la distance et ont été largement récompensés.

La cobla « Principal del Rosselló » avait choisi des sardanes sautillantes en accord avec l’ambiance festive et les danseurs s’en sont donné à cœur joie tandis que les groupes de spectateurs, dégustant les bunyetes, les enfants s’ébattant entre les arbres majestueux, donnaient à l’ensemble un air de fête champêtre digne des cartes postales du siècle dernier.

Belle satisfaction pour le Comité de Jumelage Reynés-Maçanet de Cabrenys, organisateur de la manifestation. Quelques personnes du village jumelé avaient fait le déplacement, apportant avec eux comme chaque année des cadeaux réalisés artisanalement pour la tombola.  

30/01/2018

Vœux du maire. Aller de l’avant grâce à la formation, l’exigence, l’efficacité

voeux 2018 (1).JPGvoeux 2018 (2) - Copie.JPG

C’est dans une salle comble que Jean-François Dunyach maire de Reynés a présenté ses vœux à la population, en présence de Robert Garrabé, Conseiller Départemental et d’Alain Torrent maire de Céret et président de la CCV (Communauté de Communes du Vallespir) tandis que défilaient sur un écran les images de l’église du Vilar dans toute sa beauté.

Après quelques mots sur le drame de Millas et une pensée pour les reynésiens malades ou en difficulté, il a affirmé vouloir « aller de l’avant ».

Organisation municipale

Parlant de la mairie il explique « qu’il n’y a plus de personnel communal. Ce sont maintenant des agents territoriaux sur des métiers bien identifiés, avec un maître mot : formation. » Il précise : « On n’intervient plus dans l’embauche, ce sont des commissions qui décident. »

Les travaux

Il évoque ensuite les travaux effectués, installations électriques  remises aux normes, salle des Echoppes reconfigurée en locaux pour les associations, travaux  d’atterrissement sur certains points de la commune, réfection des vingt deux kilomètres de routes à raison de trois kilomètres par an, restauration extérieure de l’église du Vilar, aménagement de la traversée de la Forge…

Suit la liste des travaux en cours : une sortie de secours à la mairie avec escalier extérieur et toilettes publiques, un terrain d’enfouissement pour les déchets de chasse, avec l’aide de la Fédération de Chasse du Département et de la CCV, la téléphonie à refaire.

Des finances en équilibre

Malgré des finances saines et peu d’endettement l’augmentation des impôts s’est avérée nécessaire face à la baisse des dotations de l’état.

Les projets

Le maire a mis l’accent sur la centralisation du Pont-de-Reynés avec un grand projet d’aménagement. Un film d’animation réalisé par le Master d’Urbanisme de Perpignan dévoilait le futur visage de cette partie du village. Amélioration de l’habitat, façades refaites, maisons locatives requalifiées, acquisition de bâtiments pour éviter les « marchands de sommeil », accès piéton pour tous les veïnats (hameaux)…

En outre, « une MAM (Maison d’Assistance Maternelle) sera implantée dans un local des Echoppes. Elle ouvrira certainement en avril avec huit petits qui bénéficieront du système Montessori et une classe expérimentale sera créée en maternelle avec le Directeur d’Académie Départemental. »

La conclusion de Jean-François Dunyach tient en trois points : un ensemble de services de qualité, des projets impliquant des recherches  de subventions et le lien entre la mairie et la population.

Après l’intervention d’Alain Torrent mettant l’accent sur la solidarité des instances départementales à l’égard des communes et de Robert Garrabé saluant la rigueur du maire de Reynés et sa volonté de s’inscrire dans l’avenir, un copieux buffet  de Vallespir Restauration permettait échanges et discussions. 

Du soleil pour la fête de la Saint-Vincent

St Vincent 2018 (1).JPG

Célébrée par l’évêque Monseigneur Turini dans l’église Saint-Vincent, rehaussée des accents de la cobla Mil.lenaria, ce fut « une belle messe », de l’avis des nombreux fidèles.

La distribution des « berenes » (petits pains bénits) par le Comité d’Animation a connu le succès habituel, chacun faisant provision pour des voisins âgés ou malades.

Le temps idéal a permis de dérouler les trois sardanes du matin sur la place de la mairie en attendant le repas préparé par Vallespir Restauration et servi dans la salle multiculturelle. Des tables joliment décorées ont accueilli quatre vingt dix convives pour un barbecue géant qui a régalé les papilles.

Le bal catalan, sardanes, passos et valses, a clôturé la fête et des sardanistes du Vallespir mais aussi des quatre coins du département, de Saint-Laurent de Cerdans jusqu’à Canet ou Le Barcarès, sont venus spécialement participer à cette « ballada » traditionnelle. 

19:50 Publié dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0)