01/07/2018

La vannerie plurielle s’expose à Reynés

fête 3 juin 2018 (7).jpg

Après les stages du samedi au cours desquels une trentaine de participants ont réalisé corbeilles spiralées et  paniers ronds ajourés, la fête des cistells i banastes, miraculeusement épargnée par la pluie, a connu une belle réussite.

L’espace verdoyant devant la mairie était parsemé de stands en tout genre, quarante vanniers et artisans étant venus  de tous les coins de France, de Catalogne Nord et Sud, pour le plus grand bonheur des nombreux visiteurs.

Les lampes rondes et « covos per palla » (grands paniers pour le foin) de Magda, les « biasses » de François pour champignons ou plantes médicinales…, l’immense dodécaèdre en osier de Jo du Tarn, les miniatures  en rotin de Pia la barcelonaise, le sac de Daniel de Tortella,  pièce unique pouvant contenir cent quarante kilos de charbon…, l’éventail  était large. Gérard de Reynés, tresse mais ne vend pas. Il montre la technique et garde sa production pour son usage personnel.

On pouvait voir aussi Alex le rémouleur à vélo, Simon le forgeron qui vient d’ouvrir un atelier à Arles, Christine et ses produits naturels, Estelle et ses bijoux, les dentelières du Vallespir, « Lire et Faire Lire », « Le lien créatif » et l’incontournable manège Tournicotons.

Un atelier gratuit a permis à des enfants de réaliser une petite corbeille en rotin et sous la houlette d’Aleix une cabane en osier a été créée collectivement. Elle restera dans le pré à disposition des enfants de la commune.

Les diverses expositions montraient la vannerie et ses usages dans les temps anciens. Des extraits d’un fascicule de 1943 sur l’Ecole Nationale d’osiériculture et de vannerie de Fayl-Billot en Haute-Marne, créée en 1906 par les ministres de l’agriculture et de l’économie, les photos d’une cérétane ployant sous le faix d’une immense « desca » (grande panière), ou du cercueil en osier de Bruce Reynolds, criminel britannique, cerveau de l’attaque du train postal Glasgow-Londres le 8 août 1963…

La Tour de Froedel, jeu collaboratif de Jean-Michel, a connu un beau succès. Il s’agit pour les joueurs tenant des ficelles reliées entre elles, d’empiler des pièces de bois les unes sur les autres. Original, pas facile et amusant, il a participé à faire grimper l’ambiance festive de cette paisible fête organisée par l’association « Cistells i Banastes » fidèle à la devise « Joie, Bonne Humeur et Echanges ». 

08:29 Publié dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.