06/12/2017

Habitat suspendu !

nid de frelons 28 nov 2017 (6).JPG

L’homme n’a rien inventé … Voilà un bel exemple de construction originale au Pont de Reynés, rive gauche de la Ballera. Certains paient pour vivre dans des cabanes perchées qui ne sont sûrement pas aussi perfectionnées… « Dortoirs » réguliers, climatisation à tous les étages, résistance aux intempéries, traitement des déchets, isolation thermique… Ici, c’est une boule en forme d’œuf géant fixé sur l’arbre par une sorte de carton que les femelles fondatrices puis les ouvrières fabriquent en mâchonnant des particules de bois arrachées aux branches mortes enduites de salive et de sève collante. Cette pâte malléable est  consolidée avec une forte couche de résine et devient très dure. Une population de trois mille individus par « galette » (étage) occupe le nid qui peut peser jusqu’à quinze kilos.

Le frelon, arrivé en France en 2004, contribue au déclin des colonies d’abeilles. Face à ce fléau les apiculteurs sont démunis, n’ayant à leur disposition que des pièges artisanaux inefficaces ou des procédés chimiques dangereux et polluants. Des recherches ont permis de mettre au point un outil à perche télescopique permettant d’introduire une chaleur intense à l’intérieur du nid de frelons. Ces derniers succombent alors en quelques minutes à cette montée en température contrôlée électroniquement pour éviter tout risque d’incendie.

La chute des feuilles facilite la découverte des nids qu’il est bon de signaler afin d’agir le plus rapidement possible s’ils ne sont pas encore désertés. Car aux premiers gels les jeunes femelles fondatrices nouvelle génération quittent leur domaine et trouvent une cachette pour passer l’hiver avant de construire un nouveau nid au printemps suivant. Le reste de la colonie est abandonné et la structure se dégrade avec les intempéries, servant parfois de cachette aux oiseaux.

Pour signaler la présence d’un nid, joindre la mairie (04 68 87 18 55) qui fera le nécessaire.

28/11/2017

La Ronde de Reynés en Vallespir prépare la nouvelle saison

DSCF3281.JPG

Le président Bernard Marco  entouré de son bureau a déclaré un bilan moral satisfaisant tandis que le trésorier annonçait un solde positif pour les deux années écoulées depuis la dernière Assemblée Générale en 2015. De quoi rester optimiste  et préparer sereinement les starting-blocs pour la prochaine Ronde. De nombreux bénévoles sur les 71  que compte l’organisation étaient présents ainsi que plusieurs élus. Outre Bernard et Alain, le bureau se compose du secrétaire Alain Gineste et de Marie Bournet secrétaire adjointe, Chantal Delanoy, Michel Baso et Patrick Pallot étant des membres indispensables même s’ils n’ont pas de « casquette »…

La vice présidente Marie Armentier laisse son poste  tout en restant à l’association et Nathalie Pous-Lazzara, trésorière adjointe, souhaite prendre du recul. Ces deux fonctions sont donc à pourvoir. Les volontaires peuvent se faire connaître, ils seront accueillis avec plaisir. Ceux qui hésitent sont invités à assister à quelques réunions pour découvrir l’ambiance avant de s’engager. Pour remercier tous ces gens de bonne volonté qui font de la Ronde de Reynés en Vallespir une des plus belles courses du département, selon les coureurs eux-mêmes, un repas leur est offert un soir de juin à l’aire de loisirs du Pont-de-Reynés, fort apprécié par une cinquantaine de convives.

Autre point fort de l’année, la rando restau qui permet de découvrir les charmes de la région tout en soudant l’équipe dans la bonne humeur et le partage de bons moments. Pour l’année à venir, la Ronde de Reynés se courra le dimanche 11 mars avec les deux circuits de 14 km et de 5,5 km et la randonnée, qui garderont le même profil. A l’issue de l’AG un copieux apéritif était offert par l’association. Pour plus de renseignement téléphoner à Bernard au 04 68 87 44 49 et consulter le site :

www.laRondeDeReynes.com 

27/11/2017

Les Princes Noirs de passage à Reynés

24 nov 2017 (14) ok.JPG24 nov 2017 (15)ok.JPG

Si les Mérens sont les Princes Noirs, Nathalie Komaroff est leur reine. A la tête du troupeau elle mène la quarantaine de magnifiques chevaux sur 250 km de la montagne à la mer avec l’aide de Jojo, maréchal soigneur et de quinze accompagnants.

La traversée de Reynés s’est faite par Puig Nou, la Muntanyole, le mas Santol et le col de Baucells.

De là ils ont dégringolé jusqu’à la Font Calda de Céret où de l’herbe fraîche et un repas chaud les attendaient.

Spectacle inoubliable, les poulains à la robe noire ont grandi depuis le mois de mai et la montée en estive.

De résidence montagnarde à séjour en plaine, ce périple est un travail mais avant tout une aventure fantastique. Et les privilégiés qui accompagnent le troupeau ont les yeux qui brillent lorsqu’ils en parlent.

Anne, de Porté, Philippe de Bages transhument depuis quinze ans. Laetitia de paris apprécie « la dynamique du troupeau, la super équipe des amis qui se retrouvent ». Pour Paul, c’est la première fois : « C’est pas loin mais le chemin est long. Le premier jour on a fait douze  heures d’affilée, avec de la neige à la Llagonne et au col Mitja… Après, on s’habitue. »

Jojo savoure « la liberté, les grands espaces, ça correspond à ma façon de voir le cheval, c’est ma vie. »  Michel, biologiste en retraite a eu quelques difficultés à gérer l’équipement et ses orteils ont souffert durant les marches à pied sur les sentiers difficiles pour soulager les chevaux.

Hervé de Paris adore « ce travail dans la plus belle région de France ». Laetitia vit à la frontière luxembourgeoise. « Ce sont de vrais chevaux, un vrai mode de vie. Je suis impressionnée par la cohésion de l’équipe, bêtes et gens. » Laura poursuit se études à Toulouse. Elle aide Nathalie à la ferme durant l’été. Elle accompagne juste deux jours. Céline et Lisa s’occupent de l’intendance : repas, matériel, clôtures…

Chacun a sa fonction dans l’équipe. Et tous vivent cette transhumance comme « une formidable aventure humaine. »

Mission accomplie, Nathalie peut repartir tranquille vers la montagne et sa « Ferme d’en Garcie » avec chambres d’hôtes et repas de produits locaux où elle organise de nombreuses activités en toutes saisons.  

www.pyren-equus.com/ferme-d-en-garcie/pyrenees.php