02/09/2017

Exposition transfrontalière à Reynés

vernissage 25 août 2017 (3).JPGsurprenant.JPGdépaysant.JPG

familier.JPG

Un vernissage qui prend des airs de « Festa Major », des chanteurs et des musiciens de Catalogne Nord et Sud, c’était « la inauguració » de l’exposition transfrontalière organisée par le Comité de Jumelage Reynés-Maçanet de Cabrenys. De nombreux maçanetencs, peintres et amis, avaient accompagné Mercé Bosch, maire de Maçanet, ravie de la convivialité et de la fraternité exprimées au cours de cette manifestation. En quelques mots, Magali Mas-Ferrari, présidente de l’association, Mercé Bosch « l’alacaldessa », Jean-François Dunyach, maire de Reynés et Robert Garrabé Conseiller Départemental, ont retracé l’historique du Jumelage, avec ses bientôt trente ans d’âge, évoqué l’importance de la culture et encouragé la volonté de renforcer les liens pérennes depuis des siècles, comme source de paix dans un monde difficile. Un copieux buffet concocté par les peintres et les membres du Comité était servi tandis que retentissaient « Els Segadors », « l’Estaca », la « Canço de Germanor » le « Ball de l’àguila » ou « Muntanyes del Canigó » interprétés par l’atelier de chants « Sem i serem » et l’Harmonie Cérétane. Lieven, pianiste de la « Coral » de Maçanet, a joué quelques partitions sur son synthétiseur avec une virtuosité époustouflante.

Chacun a pu apprécier les tableaux exposés, la variété de styles, de techniques, du figuratif au contemporain, paysages d’ici ou d’ailleurs, expressions intimes de talents unis par un désir commun, l’exaltation de la beauté par delà les frontières.

L’exposition est ouverte tous les jours à la chapelle Saint-Paul de 15 H à 19 H jusqu’au 9 septembre.

28/08/2017

La légende de Notre-Dame del Roure

N D del Roure (2).JPG

Il était une bergère qui gardait son troupeau… Intriguée par l’attitude de son bœuf scrutant les branches d’un chêne, elle découvrit une image de la vierge nichée dans le feuillage. C’est la belle légende de l’église Notre-Dame del Roure, chantée par les Goigs en l’honneur de la Vierge. Des fragments de l’arbre sacré étaient conservés dans une armoire et quelques fibres distribuées aux pèlerins favorisaient la suite de leur voyage.

Perché sur son promontoire le petit édifice roman domine la plaine depuis le XII° siècle, avec sa nef unique rehaussée d’une voûte en berceau brisé, son abside semi-circulaire couverte d’un cul-de-four et son clocher-mur à deux baies. Restaurée en 2000 la chapelle a été classée monument historique en 2006.

Avec son retable baroque du XVII° siècle, très coloré, où figurent en bonne place Sant Galdric et Sant Isidro, protecteurs des récoltes, ses deux Vierges du XVIII° siècle « habillées », selon la tradition de la Catalogne, et surtout, ses fresques médiévales d’une beauté remarquable représentant des scènes narratives, la chapelle recèle de véritables trésors. C’est donc un magnifique bijou que Julie Schlumberger du Pays d’Art et d’Histoire Transfrontalier a fait découvrir à la poignée de visiteurs, certains munis de la carte Pass permettant de visiter à prix réduits différents sites dans les Vallées Catalanes du Tech et du Ter.

Les prochaines visites sont programmées le mercredi 6 septembre à 11 H à N-D del Roure (hameau de Taillet) et le vendredi 22 septembre à 11 H à l’église Saint-Vincent de Reynés.  

03/07/2017

Vide-grenier de la Récré

cérémonie et vide-grenier 18 juin 2017 (6).JPG

Soleil de plomb sur le vide-grenier organisé par l’association La Récré à la chapelle Saint-Paul. Tee-shirt rose et lunettes noires, l’équipe s’affaire à servir rafraîchissements et sandwichs au profit des écoles du Pont-de-Reynés.

Scène haute en couleurs autour de la chapelle où les oliviers séculaires bruissent et les parasols ondulent au souffle de la tramontane qui se lève.