22/02/2017

Des « Zinzolins » à la Cobla Mil-lenaria, portrait d’un ancien élève de Reynés

 

David Puntunet et son trombonne à Cabestany.JPG

Huit ans, Cours Elémentaire deuxième année, et déjà la passion de la musique se fait jour dans le cœur et l’esprit de David. Il apporte parfois son djembé en classe pour accompagner une fête, une pièce de théâtre ou un anniversaire et il a d’instinct le sens du rythme.

Avec Claude son papa, trompettiste autodidacte célèbre qu’il regarde jouer avec admiration, il tape sur les cymbales tandis que Michèle sa maman est à la grosse caisse et son frère Rémi à la caisse claire, formant ainsi le groupe familial des « Zinzolins ». Devenu plus tard « Els Exerits », étoffé par d’autres instrumentistes,  la formation se déplace à l’occasion de fêtes de villages, de manifestations sportives. Ce fut le cas en juin 2000 lors de la mémorable sortie scolaire à Maçanet de Cabrenys, village jumelé avec Reynés.

Elève sage et appliqué, il entre à neuf ans à l’école de musique de Céret où il apprend le trombone à piston avec Luc Leriche. Bénéficiant de leçons de solfège à domicile grâce à  un copain de son père, Claude Bousquet, saxophoniste de Saint-Marsal,  il intègre deux ans plus tard le Conservatoire de Musique de Perpignan et se tourne vers le trombone à coulisse, son instrument privilégié.

Il gravit alors les différents échelons pour acquérir les rudiments de l’art musical qui deviendra son art de vivre.

A dix neuf ans il devient Médaille d’Or en obtenant le Premier Prix de Trombone et le DEM, Diplôme d’Enseignement Musical qui lui permet d’enseigner la musique dans les écoles primaires, comme à Saint-Laurent de Cerdans, Arles sur Tech ou Prats de Mollo où il est professeur de trombone et de formation musicale, dans le cadre de l’Intercommunalité.

Tout en continuant à se perfectionner au Conservatoire en musique classique et jazz, il consacre une bonne partie de son temps à jouer dans différentes formations.

Dès l’âge de quatorze ans il fait partie de la banda « Els Tirons », de Saint-Laurent et à dix neuf ans il rejoint la célèbre cobla « Mil-lenaria ».

Son éclectisme l’amène à intégrer un groupe de Rumba Catalane de Figueras, « Els Delai », qui anime soirées et bals en Catalogne Sud et Nord. Un nouvel album va sortir avec quelques arrangements et compositions de David et la présentation du CD en avant-première est prévue dans les prochains mois en Vallespir.

Il joue aussi avec « Soly Rock », groupe spécialisé, comme son nom l’indique, dans les rythmes rock and roll, et rock d’ambiance festive, se produisant surtout en été.

En duo « Gadjololo »  avec le guitariste Laurent Mahé de Maureillas, il propose également de la musique de variétés, des années 1980 à nos jours.

Pour toucher un public plus jeune, il prépare enfin avec un DJ un projet de musique électronique retravaillée où il intervient en trombone solo.

Son objectif actuel est de passer  dès que possible le concours qui lui permettra d’obtenir la titularisation. La date n’étant pas encore fixée, il attend patiemment  pour monter le projet pédagogique indispensable. Son expérience foisonnante dans tous les domaines se précisant de jour en jour, nul doute que le Trombone d’Or de Reynés saura convaincre les jurés de sacrer « Professeur » ce talentueux musicien à l’avenir prometteur.  

16/02/2017

Célébration de la Saint-Valentin à Taillet

 

L'église Saint-Valentin.jpg

L’église Saint-Valentin de Taillet qui résonna dernièrement des accents rythmiques des percussions de Cyril Baudet-Coizet et Jean-Baptiste Solano-Parer dans le cadre de l’Automne Musical en Vallespir, va vivre bientôt la célébration de l’unique messe de l’année.

Située au cœur du village, elle fut fondée en 1141, consacrée d’abord à Saint-Pierre. Le style baroque avec les fresques a remodelé l’église romane en mettant en avant le patron des amoureux.

Bâtie selon un plan à nef unique, elle possède une abside semi-circulaire qui contient des fonds baptismaux du XII° siècle, une vierge gothique, une croix en argent du XII° et un vitrail représentant Saint-Valentin. On peut y voir également une inscription funéraire de 1254. Le maître autel est dédié à Saint-Valentin entouré de Saint-Pierre et de Saint-Paul. Deux anges adorateurs ceignent le tabernacle.

C’est à l’occasion de la fête de son Saint patron que le Père Etienne Lafaye officiera samedi 18 février à 16 H 30, accompagné par les voix de la chorale de la Paroisse, dans le bel édifice  au magnifique retable.

Cette cérémonie sera suivie de la bénédiction du cimetière. Un apéritif convivial offert par la mairie rassemblera ensuite les fidèles dans la salle des fêtes du village. A noter qu’une messe sera célébrée au mois de mai dans l’autre édifice religieux de Taillet, Notre-Dame del Roure.   

25/01/2017

Bientôt la Saint-Paul !

DSC00110.JPG

L’Assemblée Générale du Comité de Jumelage Reynés-Maçanet de Cabrenys s’est tenue en présence de nombreux adhérents passés entre les mailles des différents virus.

Quelques questions ont été débattues avec le maire Jean-François Dunyach qui a remercié l’association pour son implication dans le village, permettant ainsi la cohésion des habitants.

Après acceptation des bilans positifs, tant moral que financier pour 2016, les projets pour 2017 ont été évoqués : la fête traditionnelle de la Saint-Paul, un voyage à la destination encore à décider, la célébration de la Saint-Jean et une exposition de peinture transfrontalière, comme en 2014 à Maçanet et 2015 à Reynés où elles avaient connu un beau succès.

Cette fois-ci la manifestation se déroulera la première quinzaine de juillet à Maçanet et à la fin de l’été à Reynés. Peintres, sculpteurs, graveurs, dessinateurs… à vos outils.

En ce qui concerne la Saint-Paul, elle aura lieu le dimanche 29 janvier.

10 H 30 : MESSE à la chapelle, (chauffée). Distribution de mimosa bénit.

12 H : REPAS CATALAN avec les incontournables boles de picolat (à l’intérieur en cas de mauvais temps).

14 H : course des enfants de Reynés

15 H : SARDANES GRATUITES avec la cobla « PRINCIPAL del ROSSELLO » (dans la chapelle si mauvais temps).

Incontournables aussi, les bunyetes, la tombola, vannerie et produits locaux.

Les réservations pour le repas se font avant le mercredi 25 janvier (16 € pour les adultes et 8 € pour les enfants de moins de dix ans) en téléphonant à Marie au 04 68 87 29 60 ou à Magali au 04 68 87 30 14.

L’AG s’est poursuivie avec la préparation de la Saint-Paul, et terminée, comme le veut la tradition, par la dégustation de la galette des rois.