20/10/2017

Stage de vannerie

stage de vannerie 14 oct 2017 (5).JPG

stage de vannerie 14 oct 2017 (1).JPG

La salle multiculturelle de la mairie embaume du parfum de la molinie ramenée d’Ariège et des vapeurs de l’osier trempé, brut ou écorcé.

Une dizaine de stagiaires s’affairent autour de leur ouvrage, un panier rond multi usages,  à différents stades de fabrication. Le tressage du « fond » est toujours délicat, le montage des côtés étant plus facile, les brins tendus de la chaîne guidant l’entrelacement des brins de trame dans un geste répétitif. Ce geste qu’Herrade « trouve très agréable car il secrète l’ocytocine, hormone du bonheur. »

Henriette en est à son second stage. Elle n’avait pas terminé son panier mais recommence en consultant ses notes. Celui de Séverine est d’une autre dimension : « Je vois la vie en grand » dit-elle en riant, « Je découvre la technique de la molinie, différente, plus rustique, et j’aime beaucoup. »

Le jeune Louis a posé un gros caillou sur le fond pour le maintenir. Il affûte avec prudence les brins comme l’a expliqué l’intervenante pour les fixer sur les bords du rond d’osier.

Nelly coupe les brins qui dépassent, en hésitant. « Si je coupe mal, ça va se défaire. Aïe ! » En parlant elle s’est pincé le doigt… Hélène prend de la place : elle étale son ouvrage par terre, les seize longs brins en soleil autour du fond.

Emilie, trente quatre ans, monte à Céret un centre de formation et la vannerie sera un des ateliers proposés.

Une ambiance sereine et conviviale règne dans la salle où les échanges se prolongent durant le repas partagé.

D’autres stages seront proposés par l’association « Cistells i banastes » avant la prochaine fête de la vannerie du 3 juin 2018.

http://cistellsibanastes.weebly.com/ 

18/10/2017

La « Tria » d’Espinavell

P1100702.JPG

Il est un événement incontournable dans la Catalogne Sud en Ripolles : c’est la Tria dels Mulats d’Espinavell (littéralement : sélection des poulains) qui se déroule chaque année le 13 octobre. Le temps particulièrement estival a drainé une foule impressionnante et de nombreux Vallespiriens, de Maureillas, Céret ou Prats de Mollo ont fait le déplacement. Les plus courageux ont cheminé sur les sentiers depuis le Col d’Ares ou La Preste. Certains même, de Reynés, ont rejoint le village en voiture avant l’aube pour entreprendre la rude montée sur les alpages à la rencontre des chevaux semi-sauvages et redescendre ensuite avec eux. Une aventure inoubliable, au cœur de l’action, parmi les piétinements des bêtes au galop, le chant des cloches, les hennissements des juments appelant leurs poulains dont elles savent très bien qu’elles vont être séparées. Les différents troupeaux venus de fermes d’Espinavell, de Favars ou de Freixenet, regroupés en haut de la montagne, ont dégringolé sur les pentes martelées par les sabots puissants, environ trois cents bêtes encadrées par des gardiens à pied ou à cheval. Cette chevauchée fantastique, spectacle unique, sous le regard du majestueux Costabona, se prolonge par la foire artisanale et la vente aux enchères des poulains, animant le petit village catalan aux typiques maisons de pierres. 

09:13 Publié dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0)

11/10/2017

« Cistells i Banates » à l’Eco-festival

fleur osier réalisée par Josep et Magda vanniers catalans Sud.JPG20170930_180003.jpg

Agir pour la Biodiversité, l’écologie au quotidien, tel était le thème choisi par Vallespir Terres Vivantes pour l’Eco-festival 2017 de Céret. Les panneaux d’exposition présentés par Françoise Gérardin de l’association reynésienne « Cistells i banastes » mettaient en valeur les végétaux du territoire et des objets réalisés avec ces mêmes plantes, suivant les fiches pratiques pour cueillir, préparer et tresser. Tel l’osier saule et ses diverses variétés locales présentes autour du lac de Saint-Jean et au bord du Tech (saule Marsault, saule blanc, saule à feuilles de romarin, saule du vannier). De même le tilleul dont on utilise le liber pour tresser des cordons, les ronces pour faire des liens d’assemblage de la vannerie spiralée, le châtaignier pour son écorce et son bois, la clématite, canne de Provence, jonc, iris des marais, tiges de pervenche, noisetier, cornouiller sanguin et tant d’autres, la paille de seigle, la molinie bleue, les tiges et feuilles d’asphodèle, le troène, le fragon, la lavande….. Après cet inventaire à la Prévert, il faut signaler que l’association organise des stages de vannerie tout au long de l’année pour se familiariser avec toutes ces espèces locales. On peut consulter le site « cistells i banastes » et s’inscrire à l’adresse mail : cistellsibanastes@gmail.com