04/06/2017

Fête de la vannerie

Fête dimanche 21 mai (8).JPGFête dimanche 21 mai (9).JPG

Fête dimanche 21 mai (11).JPG

La Nature était omniprésente à la fête des « Cistells i Banastes », de l’association éponyme,

avec le végétal dans tous ses états.

Paniers et corbeilles de toutes formes et de toutes couleurs s’étalaient dans le décor verdoyant sous un soleil printanier.

Des vanniers de Catalogne Nord et Sud, de Vernet les Bains, Céret, Saint-Laurent de Cerdans, de Torroella de Montgri, Castelló d’Empùries, de l’Aude ou du Béarn … présentaient leurs créations et certains tressaient sur place. « La fabrication de ce panier en osier brut, à 130 brins, nécessite près de quatre heures de travail. » explique un artisan du Tarn. Francisco, rempailleur de chaises, métier en voie de disparition, proposait ses bons offices.

D’autres ateliers sympathiques agrémentaient la fête. L’association « Lire et faire Lire » attirait les enfants avec un grand choix de livres tandis que Lunifa aidait les jeunes à confectionner cadres et couronnes en végétaux. A l’aide de trois outils rudimentaires, Paul creusait des cuillères dans un morceau de buis et près du rémouleur à bicyclette Simon forgeait serpettes et poinçons utilisés en vannerie. Un peu à l’écart les dentellières de Céret tissaient leurs broderies arachnéennes.

Les amateurs pouvaient s’adonner au tressage d’un poisson avec une grande variété de végétaux naturels, osier, genêts… ou confectionner des bracelets en noisetier, à l’image des Amérindiens qui attribuent à cet arbre des vertus apaisantes.

Alortujou proposait des jeux d’extérieur, tel le Molky aux quilles numérotées et aux règles originales.

Le clou de la journée était bien le « Tournicotons », ce manège en bois de châtaignier « mort sur pied » des cérétans Pascal et Denis, d’une conception respectueuse de l’environnement, mû à la main, les parents (ou les enfants) poussant le plancher et la chansonnette en même temps. Assailli par les enfants qui en faisaient leur domaine, il procurait rêve et liberté tout en douceur. Tombola, restauration rapide, pâtisseries et buvette ont permis aux visiteurs de profiter pleinement de cette belle journée.  

28/05/2017

Chemin transfrontalier de Reynés à Maçanet de Cabrenys

réunion Mercé chemin 10 mai 2017 (1) - Copie.JPG

Mercé Bosch, mairesse de Maçanet et Jean-François Dunyach, son homologue de Reynés ont un projet commun : la réhabilitation de l’ancien chemin reliant par la montagne Reynés et Maçanet.

Ils ont fait appel au Fonds de Soutien aux micro-projets sur l’Espace Catalan Transfrontalier qui permet d’obtenir des subventions du Conseil Départemental pour le côté Nord et de la Generalitat côté Sud.

Une rencontre s’est tenue à Reynés avec Jeroni Perez, chargé d’affaires à la Casa de la Generalitat de Perpignan, donnant conseils et marche à suivre afin de finaliser le dossier qui doit développer des actions bien précises sur un calendrier établi.

Grâce au partenariat, le projet mené conjointement permettra la définition d’un itinéraire, sa mise en état, la signalisation mettant en valeur les attraits du parcours, la réalisation d’un guide explicatif et plus tard la création d’un bâtiment d’étape.

La discussion entre les différents partenaires fut efficace, et le projet prend forme.

Si la candidature est acceptée, le « Cami de Germanor », chemin transfrontalier  reliant les deux châteaux, le Castell de Reynés et le Castell Cabrera de Maçanet via le Coll Ric, le Roc de Fraussa et Les Salines pourrait être opérationnel en 2018 pour le trentième anniversaire du Jumelage Reynés-Maçanet de Cabrenys.

26/05/2017

Sortie de Reynés Patrimoine Culturel

sortie au Moulinot.jpg

La matinée organisée par l’association Reynés Patrimoine Culturel a été consacrée à l’exploration des environs du Molinot, rive droite du Bonabosch à Arles.

A partir d’un sentier qui s'élevait sur un terrain granitique jusqu’au GR10, le géologue Christian Sola a mis en évidence l’arène granitique, puis, au delà d'une faille, le granite a laissé la place aux micaschistes et à un superbe banc de marbres, localement exploité pour fabriquer de la chaux dans un four magnifiquement restauré. Il en a profité pour annoncer la parution des nouvelles cartes géologiques du secteur à l'échelle du 1/50 000.

Les observations précises du botaniste Marcel Juanchich, remarquablement secondé par Jeanine Rodriguez, ont permis de découvrir un magnifique exemplaire de sapin, les fleurs mauves de la véronique et la petite saponaire qui montrait ses fleurs roses, En arrivant sur une bande de terrain calcaire métamorphique, les promeneurs ont pu apprécier les restes d’un ancien four à chaux avec un panneau pédagogique. Après la marche, un pique-nique tiré du sac attendait les randonneurs dans le site de la font dels Boixos.