09/04/2017

Paquito, le graveur poète.

Paquito 11 mars 2017 (2) - Copie.JPG

Les coureurs de la Ronde de Reynés en Vallespir ont pu voir danser de malicieuses petites figurines rouges et jaunes aux branches des arbres. C’est le clin d’œil amical de François Grande, artiste au grand cœur.

Nouvellement arrivé dans la commune de Reynés, Paquito a adopté ce village où il peut  exprimer sa ferveur artistique, son amour de la nature et la bienveillance envers son prochain.

Après avoir pratiqué la restauration et la couture durant quinze ans dans l’île de la Réunion, à Saint-Paul et à La Saline les Bains, près de la plage de l’Hermitage, est-ce un hasard si ses pas le ramenèrent tout près d’un autre site de Saint-Paul et à quelques foulées de notre ermitage de Les Salines ?

Là-bas, il taillait la pierre de lave, ici il a adapté sa technique aux matériaux différents. Il exécute gravure et tatouage sur pierre, bois, verre, miroir avec un résultat du plus bel effet.

Des petits cœurs en Siporex aux couleurs catalanes offerts à des personnes en difficultés pour « leur faire du bien » aux magnifiques oiseaux finement gravés, c’est tout un art et un talent qui se révèlent sous le geste précis de Paquito.

Sa passion de la vie lui inspire également des textes spontanés qu’il écrit « dans l’instant », intimistes et légers, que l’on peut retrouver sur face book

Après avoir exposé à la chapelle Saint-Paul lors de la fête de janvier, il installera au mois de mai ses œuvres à la Médiathèque de Céret, haut lieu de promotion culturelle et artistique. 

18/02/2017

Soleil, mimosa et fraternité à la chapelle Saint-Paul.

20170129_154026 (1).jpgSaintPaul 2017 (5).JPGOrganisée par le Comité de Jumelage Reynés-Maçanet de Cabrenys, ce fut une Saint-Paul ensoleillée aux accents internationaux particulièrement réussie cette année.

Une délégation de Maçanet de Cabrenys, le village jumelé avec Reynés, avaient fait le déplacement, les bras chargés de cadeaux pour la tombola.

Hiriko Kageyama, la nouvelle gérante de la Terrasse au Soleil est venue déguster les « boles de picolat » de Michèle, accompagnée de ses amis Tagashi et Itaru Oki, trompettiste japonais mondialement connu, qui a joué pour lancer la course des enfants de Reynés.

Hiroko souhaitait rencontrer les musiciens de la cobla Principal del Rossello, en particulier Pierre Jorda, unique facteur de flaviols en France, pour discuter avec eux de son futur laboratoire des instruments à vent.

Avec Louis le Québécois de passage à Reynés, c’était un échantillon de la planète sous les oliviers pluri centenaires de la jolie chapelle.

La messe célébrée par Etienne Lafaye et la bénédiction du mimosa, symbole de soleil et d’amitié au cœur de l’hiver ont été suivies du repas traditionnel que la douceur du temps a permis à la plupart des convives de partager à l’extérieur.

De nombreux enfants de Reynés encadrés par les modérateurs ont couru, récompensés par cadeaux et médailles, faisant preuve d’une belle énergie, pépinière de coureurs pour la Ronde de Reynés en Vallespir du mois de mars.

Les délicieuses « bunyetes » confectionnées par les membres du Comité avec la pâte du boulanger de Reynés se sont vendues mieux que « des petits pains ».

Paquito, artisan de Reynés, présentait ses œuvres, cœurs catalans et miroirs gravés de toute beauté.

La cobla Principal del Rossello a régalé les danseurs enthousiastes évoluant sur l’espace herbeux de la chapelle et la journée s’est terminée sous les derniers rayons du soleil couchant avec « La Santa Espina », « Germanor » dansée en ronde unique de fraternité par tous les participants.

01/02/2017

AG de Reynés Partimoine Culturel

AG 2017 Sola.JPGAG 2017 de Sola.JPG

Le président Jean-Paul Escudero  a ouvert l’Assemblée Générale de Reynés Patrimoine Culturel en remerciant les personnes présentes, les membres du bureau, le Conseil Départemental ainsi que le maire Jean-François Dunyach pour l’aide apportée à l’association. Il a ensuite rappelé les objectifs, valoriser le patrimoine tant historique que botanique, géologique… du Vallespir mais aussi d’ailleurs… et favoriser ainsi le lien social dans un lieu à la géographie éclatée, grâce à des conférences, des sorties et autres manifestations de fréquence mensuelle.

La secrétaire Jacqueline Aspart a précisé que l’association proposait des activités attractives avec des conférenciers de qualité et a conclu par un bilan moral satisfaisant.

Les photos d’Alexandre Escudero et Mathias Lang sont sur le site, géré par Martine-Sophie Lang.

Le trésorier Christian Sola a fait état de comptes sains et positifs.

Les bilans approuvés à l’unanimité, le président a dévoilé les projets pour 2017, dont certains  encore à définir.

L’association recherche des conférenciers, mais nombreuses sont les personnes de tous horizons qui demandent à venir à Reynés soutenir leur passion.

Le 4 mars Gérard Cauvet parlera des fleuves, en particulier de Sibérie. Au printemps Henri Loretto relarera la transition entre l’art roman et l’art gothique.

Marcel Juanchich et Christian Sola guideront les sorties botaniques et géologiques tout au long de l’année.

L’ASPAVAROM, association du Boulou, dont Véronique Bazia est la présidente, organise chaque année un rallye ayant pour objectif pédagogique la rencontre avec des lieux inconnus de la vallée de la Rome. Pour élargir le terrain de recherche, elle nous a proposé de participer à la vingtième édition qui verrait ainsi sa dernière étape à Reynés. Ce projet encore à l’étude serait programmé en septembre. Jean-François Dunyach remercie la plus grande association de Reynés pour son implication dans la connaissance du patrimoine. L’assemblée générale s’est terminée par une délicieuse « fideua » concoctée par le traiteur ambulant « El Tupi ».