11/07/2017

Jeu du Pont de fer

 

Le Pays d’Art et d’Histoire Transfrontalier « Les Vallées Catalanes du Tech et du Ter » renouvelle cet été pour la deuxième fois le « Jeu du Pont en Fer » imaginé par Emma. Sur le tracé de la Voie Verte, nombreux sont les curieux qui s’arrêtent et se penchent sur les affichettes fixées aux poutrelles. Il s’agit de questionnaires en français et en catalan permettant de découvrir le patrimoine local et l’histoire de notre territoire, faisant appel à la réflexion, la logique, l’observation, la déduction, les connaissances mais également l’imagination avec dessin ou récit.

Le jeu, destiné aux enfants et aux familles, est une « mission » virtuelle consistant à « transporter des marchandises », en surmontant les difficultés rencontrées, sur la ligne ferroviaire de 34 km qui a fonctionné jusqu’en 1972 entre Elne et Arles sur Tech.

Pour inscrire les réponses, un petit livret-jeu est disponible dans les commerces du village.

« Arrivé à destination », le titre de « Mécanicien du Midi » est octroyé au candidat sous forme d’un diplôme de la « Compagnie du Midi ».

Une photo prise devant le pont et envoyée à contact@valleescatalanes.org avec son adresse permettra de recevoir un livret-jeu « Les Petits Détectives » pour élargir le terrain d’exploration.

Les Vallées Catalanes du Tech et du Ter sont le premier  Pays d’Art et d’Histoire Transfrontalier du réseau national. Il est formé de trente et une communes catalanes du nord et du sud. Vous pouvez consulter ses diverses activités sur le site internet www.valleescatalanes.org.  

jeu du pont en fer juil 2017 (1).JPG

10/07/2017

Art et fraternité

vernissage 30 juin 2017 (1).JPG

Le vernissage de l’exposition  transfrontalière organisée par le Comité de Jumelage Reynés-Maçanet de Cabrenys et la mairie de Maçanet ouvrait les festivités de la « Festa Major » du village catalan, en présence de Mercé Bosch, alcaldessa de Maçanet, de Montserrat Escudero représentant le maire Jean-François Dunyach, et de Magali Mas-Ferrari présidente de l’association.

Une quinzaine de peintres, graveurs et sculpteurs des deux villages jumelés avaient accroché leurs œuvres à l’Office de Tourisme.

Cette nouvelle manifestation permet de consolider les liens amicaux portés par un comité actif depuis bientôt trente ans. Initié par Joan Vinyes et Michel Baills, maires de l’époque, en 1988, il organise régulièrement manifestations sportives ou culturelles propres à rassembler les habitants de Catalogne nord et sud pour qui la « Germanor » (fraternité) n’est pas un vain mot.

L’exposition est à voir jusqu’au 15 juillet tous les jours de 9 H à 14 H et de 16 H à 19 H.

Elle sera reconduite du 25 août au 9 septembre 2017 à la chapelle Saint-Paul de Reynés avec le vernissage vendredi 25 août à 18 H.

Après le vin d’honneur offert par la municipalité de Maçanet, les participants ont pu assister au concert donné au café de La Pau par la Coral de Maçanet et l’Ensemble Vocal du Haut-Vallespir, passant ainsi de l’art pictural à la musique pour terminer la soirée avec les arts culinaires au restaurant Can Tenli.

06/07/2017

« Moteur !... On tourne !... Action ! Dans les coulisses du tournage…

 

Film Les Innocents 27 juin 2017 (3).JPGFilm Les Innocents 28 juin 2017 (2).JPG

Film Les Innocents 28 juin 2017 (6).JPG

Echine de porc mayonnaise au curry et cerfeuil, accompagnée de petits légumes, salade d’ananas et son sirop aux trois poivres et menthe fraîche, tel est le menu concocté par la Société Gastronef de Montpellier pour le repas du soir sur le tournage des « Innocents ».

Benoît, Jérôme et Julien aux commandes du camion cuisine super équipé, (il manque juste le lave-vaisselle), servent déjà le premier groupe, accessoiristes, décorateurs, maquilleuses, assistants de la mise en scène… Un délicieux fumet se répand sous le chapiteau. Arrivent ensuite les comédiens, les figurants, dont Manon de Reynés, munie d’une tenue de soirée, puis Thomas le régisseur, Manu à la logistique, au total une cinquantaine de personnes, sous la vigilance de Hadj, Viviane et Christian de la Société de Sécurité Arkane.

Le quartier des mas de Saint-Paul est en effervescence. Après la montagne, la côte, Perpignan ou Céret, l’équipe du tournage des « Innocents » a posé ses caméras à Reynés.

Adapté d’une série norvégienne, la mini série composée de six épisodes, produite par Terence Film sera programmée sur TF1.

Frédéric Berthe le réalisateur a passé sa petite enfance à Banyuls sur Mer mais ne connaissait pas le département. Grâce à l’aide de la Région, il a pu filmer dans les plus beaux coins du territoire et à Reynés en particulier.

Le synopsis est assez sombre, une histoire d’adolescents témoins d’un meurtre et pistés par le tueur. Hélène, capitaine de gendarmerie, (Odile Vuillemin) est chargée de l’enquête. Elle donne la réplique à Olivier Marchal, Tomer Sisley, Barbara Cabrita, Alexis Loret ou encore Charlotte Valandrey.

Une des séquences se déroule en nocturne dans la maison de madame Delbergue, choisie préalablement pour remplir les conditions idéales. La caméra articulée portée par la grue filme les jeunes filles en tenue de soirée, les plongeons dans la piscine, le dialogue entre le jeune Lucas et les enquêteurs et le départ précipité de la voiture de la gendarmerie.

Le lendemain, catastrophe ! Sous le pont en fer, c’est le déluge ! Chacun se recroqueville sous les abris, la machinerie protégée par des housses en plastique, comédiens et figurants grelottent sous des parapluies…

Un technicien grimpe sur une échelle pour colmater les trous de la charpente métallique par où gicle la pluie qui inonde la chaussée, tandis qu’une courageuse repousse l’eau du sol avec un grand balai. Tout le monde est gelé. Enfin, il ne pleut presque plus sous le pont. L’équipe peut entrer en scène et la séquence est alors filmée, répétée plusieurs fois, jusqu’à ce qu’elle donne satisfaction. « Moteur !... On tourne !... Action ! » et « Clap » de fin.

C’est ensuite le départ pour Céret et un nouvel épisode le la série « Les Innocents ».