10/10/2018

Les enfants, « veilleurs » de la planète

déchets en bord de route.jpg

La question environnementale est au cœur des débats de société. En terme de protection de la nature, si les adultes ont parfois du mal avec les règles, les enfants, eux, sont d’une sensibilité extrême pour peu qu’on leur donne la possibilité de s’exprimer et d’agir.

Dans les écoles le sujet revient souvent sur la table et les élèves sont conscients de la nécessité de préserver le monde dans lequel ils vivent.

C’est le cas pour Clarisse et Antoine Blanc, étonnés de découvrir lors d’une promenade avec leur grand-mère Evelyn autant d’objets abandonnés sur le bord de la route de Reynés. Equipés de gants de protection ils sont passés à l’acte. Sur une longueur de deux kilomètres, entre l’église et le chemin del Cascat, ils ont récolté de quoi remplir deux sacs poubelle d’objets hétéroclites, canettes, tissus, journaux, bouteilles, ferraille, paquets de cigarettes…

Les enfants ne comprennent pas comment les gens peuvent jeter ce qu’ils pourraient facilement déposer dans les containers (par ailleurs agréablement embellis) mis à leur disposition.

Nul doute que Clarisse et Antoine seront dorénavant auprès de leurs camarades de Thuir les ambassadeurs d’une philosophie de respect de l’environnement, éco-citoyens de demain pour la protection de la planète

03/10/2018

Le voyage de Momo, la mascotte du RAM

DSCF4802.JPG

Il arrive de son lointain pays d’Afrique, accompagné de ses amis, la girafe jaune qui représente la joie, le lion rouge la colère, l’éléphant bleu l’agitation et le crocodile vert le chagrin, c’est Momo le ouistiti, venu faire connaissance avec ses copains occidentaux.

La marionnette animée, enroulée autour du cou de Liliane Garcés, l’animatrice du RAM (réseau d’Assistantes Maternelles) coiffée d’une perruque argentée, a conquis les jeunes enfants venus l’accueillir. Son cristallin du triangle, frottement du güiro, ou notes martelées du xylophone, chansons rythmées reprises par les enfants, la présentation de la mascotte s’est déroulée dans la Salle des Echoppes du Pont-de-Reynés en présence d’une vingtaine d’enfants, d’assistantes maternelles et de parents.

La peluche Momo à la bouille sympathique est un objet transitionnel qui va exprimer et canaliser les sentiments et les émotions à travers un symbole fort de nouveauté, d’échange avec « l’autre venu d’ailleurs ».

Il sera mis à la disposition des assistantes maternelles qui pourront le garder une semaine dans leur foyer, mettant les enfants en situation de découverte, de dialogue et de rapprochement. Ainsi Momo sera intégré dans la vie des petits, tissant un lien entre les familles et les assistantes maternelles.

 Les photos prises in situ alimenteront l’exposition du mois de juin 2019.

A la fin de l’année, Momo fera partie du spectacle de Noël présenté le jeudi 20 décembre à 10 H à la Médiathèque de Céret et le vendredi 21 décembre à la Médiathèque du Boulou.   

04/09/2018

Rentrée en musique à l’école de Reynés

rentrée 3 sept 2018 (1).JPG

Des larmes qui cristallisent au coin des yeux, un sourire fugace sur des lèvres crispées, et enfin un regard pétillant sur tous les visages, la magie de la musique opère.

Tant pour Yaren, « content d’apprendre à lire et à écrire », Jade, ravie de « retrouver ses amies », Daëna qui « aime l’école », Elvigue qui appréhende un nouveau décor ou Matéo pour qui « les vacances sont finies », ce fut un beau moment. Les enseignantes de Reynés ont adhéré avec enthousiasme à la proposition de l’Ecole de Musique du Vallespir d’apporter une touche de fantaisie à la rentrée traditionnelle.  De la « Promenade dans le désert » au « Cant dels Ocells », Mathieu Havart au clavier, Benjamin Banq avec ses percussions méditerranéennes, cajon et derbouka, et Daniel Brun au violoncelle ont captivé les jeunes spectateurs.

Les effectifs pour cette année : 19 petits élèves pour Géraldine Bosch, 20 pour la directrice de maternelle Marie Bournet, et en élémentaire, 20 pour le CP-CE1 de Nathalie Robert, 20 dans la classe de Julie Companyo remplacée le mardi par Agnès Guyon et 23 au CM de Danièle Bauer directrice.

09:12 Publié dans éducation | Lien permanent | Commentaires (0)