16/04/2017

Halte bunyetes pour la Randonnée Cérétane

rando bunyettes 4 avril (5).JPG

Cette association de 280 adhérents offre toute l’année, même en été, plusieurs randonnées par semaine, de niveaux différents ainsi que des séjours plus lointains, comme la rando-raquettes à Matemale, les gorges de l’Allier ou le sud marocain.

Chaque année elle organise diverses manifestations: la galette des Rois en janvier, la fête de la randonnée au mois de juin, et aux alentours de Pâques, deux rencontres festives avec randonnée et dégustation de bunyetes.

Chaque année l’opération change de lieu, Taurinya, Prats de Mollo, Maureillas…

Cette fois-ci, le village de Reynés a été retenu pour les deux journées, en raison du vaste territoire offrant d’innombrables possibilités de parcours pédestres de tous niveaux.

Dimanche 2 avril, deux circuits étaient au programme : le groupe « rando-promenade » a suivi le chemin des mas, par le mas Santol, col de Baucells, le Ventous, mas Villacèque soit 13 km et 500 m de dénivelé tandis que le groupe « rando » poussait jusqu’à la Montanyole et Can Guillé parcourant ainsi 15 km.

Mardi la « promenade » emmena 31 randonneurs sur le Serrat Cantaïre pour admirer un point de vue splendide,  laissant le groupe des 40 « marcheurs » aller vers can Guillé et can Madern pour une sortie plus longue.

Ce fut un vrai plaisir de cheminer avec un temps printanier. « Il y avait des fleurs partout, on marchait sur les pâquerettes »… « J’ai découvert la source d’eau chaude »… « On a traversé beaucoup de rivières »… « On a vu un vieux mas dans un coin sympa… »

Le temps exceptionnel a permis les rassemblements sur l’esplanade de la mairie, la salle multiculturelle prêtée gracieusement par la mairie étant réservée au cas où la pluie viendrait perturber la manifestation.

L’odeur alléchante des bunyetes a-t-elle accéléré l’allure des randonneurs ? Toujours est-il que dès 15 H 30 les amateurs de marche et de pâtisseries catalanes étaient au rendez-vous dans une ambiance dynamique et chaleureuse. Après l’effort le réconfort…Moment d’émotion, un hommage vibrant a été rendu par le président Albert Monge à Baptistin Pagès, Président d’Honneur de la Randonnée Cérétane,  dont il fut un pilier essentiel durant de longues années et qui vient de partir pour son dernier voyage. 

Le gouffre de Reynés

doline de Reynés 4 av 2017 (2).JPG

On connaissait les grottes de Reynés, telle la Cova de la Dona, où ont été découverts des vestiges préhistoriques exposés au musée de l’archéologie de Céret : hache de pierre, éléments de collier, poinçon, fragments de céramiques qui ont permis de reconstituer un grand vase orné de cannelures du Bronze final.

Mais depuis quelques jours, Reynés possède une doline étonnante dans le parking sous la mairie. Une faille s’était creusée insidieusement en bordure du terrain herbeux dont le sous-sol est percé de galeries de l’ancienne exploitation souterraine de gypse. Lors des fortes pluies de trois premiers mois de l’année (100mm en janvier, 116mm en février et 109mm au mois de mars), les eaux de ruissellement des dépressions environnantes se sont engouffrées dans la cavité, contribuant à la dissolution du gypse en profondeur et provoquant l’effondrement d’une partie du terrain. Affaissement qui se poursuit, tant le sol est fragilisé, entraînant des arbres que les racines dénudées ne peuvent plus retenir. La cavité de 5 m de diamètre et 8 m de profondeur correspondrait, d’après un ancien mineur, à un puits d’accès vertical servant d’entrée dans les galeries.

La mairie a pris des mesures pour sécuriser le périmètre et drainer les eaux du secteur pour éviter la stagnation. Car le gypse est un matériau fragile, toujours en mouvement, qui gonfle avec l’eau, se déforme et se dissout.  Des spécialistes géotechniques ont été alertés afin de déterminer les actions à prévoir pour limiter les dégâts.

Rappelons que le lac de Banyoles en Catalogne Sud s’est formé par effondrements et puits artésiens et qu’il continue à évoluer en fonction des masses d’eau souterraines apportées par les massifs limitrophes.

Bientôt un lac à Reynés ? 

Succès de l’opération compost

compost (3).JPG

Durant toute la semaine, nombreux ont été les propriétaires de jardins, vergers et potagers à venir s’approvisionner en compost au village de Reynés. Armés de pelles, de seaux et de comportes, ils venaient de Reynés mais aussi d’autres villages environnants puisque l’opération organisée par le SIDETOM et la Communauté de Communes du Vallespir était établie sur le Boulou, Céret et Reynés.

Ce compost est issu à 100% des déchets verts de notre territoire apportés aux déchèteries de Céret et du Boulou, broyés sur site à Céret puis emmenés sur une plateforme entre Elne et Argelès où ils sont mis en andains pour être stockés et produire un compost de qualité.

Gabriel, Christine, Clémence et bien d’autres ont apprécié de pouvoir bénéficier de cette distribution au moment crucial des semis et plantations.