15/10/2018

La Ronde de Reynés dans les forêts du Haut-Vallespir

rando-restau 7 oct 2018 (13).JPG

Visages dépités et jambes frissonnantes à la descente de voiture au Golf de Falgos, point de départ prévu de la randonnée de la Ronde de Reynés en Vallespir.

Ciel chargé de nuages menaçants, collines noyées dans la brume, le groupe réfugié dans la salle du restaurant se réchauffe autour de boissons chaudes, évaluant les maigres chances d’un revirement du temps. Les plus optimistes prévoient une éclaircie. Les autres se disent prêts à abandonner. Mais la motivation de certains est persuasive. K-way et capes de pluie déployés, les randonneurs bravent l’averse sur une piste en terre. Et le miracle se produit. Le brouillard se dissipe, un coin de ciel bleu apparaît, le massif du Canigó jaillit à travers la feuillée de hêtres se parant des couleurs d’automne. C’est enfin un vrai bonheur de marcher dans une atmosphère douce et ouatée au cœur de cette magnifique forêt du Haut-Vallespir, longeant les terres rouges hors du temps jusqu’aux canyons de Sant-Anyol.

Randonnée raccourcie, pieds mouillés ? Qu’importe !

Le repas à « L’Auberge du Moulin » de Saint-Laurent de Cerdans fut l’apogée gourmande de cette rando-restau traditionnelle pour vingt neuf coureurs ou bénévoles qui préparent activement avec le président Bernard Marco la prochaine Ronde du dimanche 10 mars 2019.  

08:41 Publié dans Loisirs, Sport | Lien permanent | Commentaires (0)

06/10/2018

Chants polyphoniques avec Valérie Malet

chants polyphoniques 28 sept 2018 (5).JPG

La séance débute par un moment de détente, de lâcher-prise pour évacuer les tensions. Respiration abdominale, décontraction des épaules, assouplissement des mains, bras et jambes, petits étirements.

Les voix s’élèvent alors en vocalises et gammes du grave à l’aigu et de l’aigu au grave, « oua, oua, oua… » voyelles tenues jusqu’à l’extrême, chacun arrêtant à son rythme. C’est l’échauffement, la mise en route pour délier les cordes vocales et mettre tout le corps en condition.

Valérie a noté sur le tableau Velleda les paroles d’un chant en langue occitane, « Be n’ei ua gran tristessa allher » (« J’ai une grande tristesse »). Elle entonne d’une voix pure la mélodie que le groupe répète ensuite, mesure après mesure. La phonétique inhabituelle appelle des explications. Le chant est apprivoisé, les phrases répétées et liées jusqu’à obtenir une facilité de prononciation qui encourage les choristes. Valérie les accompagne en introduisant une seconde voix, plus basse, ce qui perturbe un tantinet les chanteurs.

Un moustique inopportun se glisse dans la salle, diversion qui détend l’atmosphère studieuse et concentrée.

Les phrases musicales s’enchainent et s’accélèrent « Hé, hé, hé, hé, hé, ho… » « Lancez votre voix, projetez votre souffle ! » Pour une première séance, les dix chanteurs maîtrisent de mieux en mieux les nuances de ce beau chant nostalgique, qu’ils fredonneront certainement en rentrant chez eux, détendus et comblés.

Pour les prochaines séances qui auront lieu tous les vendredis  à 18 H 30 au village, excepté durant les vacances scolaires, sont prévues des mélodies du Béarn, du Pays Basque, de Catalogne, de Provence, mais aussi d’Afrique et des pays de l’Est, de quoi s’offrir un véritable tour du monde en chansons.

Pour plus de renseignements, appeler Valérie au 06 13 64 34 13.

02/10/2018

Cours de catalan avec le CCCV

rentrée cours catalan 20 sept 2018 (2).JPG

Reprise en douceur des cours de catalan organisés par le CCCV (Centre Cultural Català del Vallespir) pour dix élèves et leur professeur Jean-Paul Escudero. La leçon n° 17 du livret d’exercices oraux « Xerrem » traitait du thème de l’amélioration du « medi ambient », le milieu ambiant, en évoquant la problématique de la gestion des « deixalles », déchets et des économies d’énergie, « estalviar l’aigua ».Des phrases à lire à haute voix à tour de rôle pour mener à la réflexion et à la parole. Chacun donne son avis tant le sujet est sensible, tandis que Jean-Paul écrit au tableau certains mots à orthographier, émaillant ses propos de notions linguistiques.

Au fil de l’heure les élèves s’imprègnent des mots et de leur musique, prennent des notes et surtout…parlent.

Et même si « errare humanum est » (l’erreur est humaine), chacun met un point d’honneur à s’exprimer, malgré quelques « errades »,  pour progresser dans l’apprentissage de la langue catalane.

Novices, français, anglais, les cours dispensés par Jean-Paul accueillent tous ceux qui souhaitent maîtriser le catalan parlé en Catalogne Nord et Sud et s’intégrer dans le milieu culturel de notre région.

Les cours ont lieu dans la salle des Echoppes le jeudi à 17 H 45.