24/09/2017

« Joyeux anniversaire Big Band Harlem ! »

concert 8 sept 2017 (11).JPG

C’était la fête ce vendredi soir à l’Aire de Loisirs du Pont de Reynés où la formation Harlem Nights, issue d’une classe d’ensemble de la Casa Musicale de Perpignan, célébrait ses dix ans. Sous la baguette du reynésien Gavin Hackett, chef d’orchestre fondateur, une vingtaine de musiciens, jeunes du Conservatoire, d’autres plus âgés, amateurs et professionnels, ont donné un concert magistral de grande qualité. Saxophones, trombones, trompettes, flûtes, guitare claire et basse pour la rythmique avec un répertoire de jazz et swing des années trente à cinquante, Duke Ellington, Count Daisy ou Glen Miller, ont entraîné les danseurs sur la piste.

Ce grand orchestre se produit très souvent en concerts gratuits sur diverses scènes locales, tandis que les professionnels exécutent des prestations payantes, intégrant parfois une troupe de danseurs, les Swing Jammer’z de Montpellier ou les danseurs de Lindy Hop de la Casa Musicale, aux chorégraphies adaptées à la musique, pour des soirées cabaret « So What » à l’ambiance New Orléans des années trente...

Les amis venus ce soir écouter les musiciens et partager le repas sont tombés sous le charme. Chantal et Jean, enchantés: « C’est convivial, on retrouve des nationalités différentes, c’est un orchestre cosmopolite. » Jean-Paul, admiratif : « Belle prestation, un travail énorme, jamais vu à Reynés. »

Caroline, saxo baryton, se félicite de « ce concert d’un sacré niveau, fruit d’un vrai travail, riche d’une mixité d’âges avec quatre ou cinq anciens, dont un octogénaire, aux côtés des plus jeunes. »  

De la très bonne musique, l’amitié, la convivialité, tous les ingrédients étaient réunis pour faire de cette belle soirée anniversaire une réussite

08/08/2017

Musique à Taillet

les musiciens sont ovationnés.JPG

Un concert d’une qualité exceptionnelle a été offert aux mélomanes en l’église Saint-Valentin de Taillet par la Fondation Krüger du mas de la Coume à Mosset avec la participation de l’association Girefeuille.

Même le Christ « au balcon » bénissant le Monde, la Vierge gothique, le Saint Patron et les autres statues du retable semblaient retenir leur souffle.

Le concert de mandolines et orchestre à plectre (petite pièce triangulaire d’ivoire ou d’écaille avec laquelle on fait vibrer les cordes de certains instruments) donnait un aperçu des vastes possibilités de la mandoline et de ses dérivés, mandoles, mandoloncelles accompagnés par guitares et flûtes à bec.

Les musiciens, stagiaires en Master Class venus du monde entier se perfectionner auprès du « grand maître » de la mandoline Florentino Calvo et des professeurs, Anne Genin, Marie-Aline Delaine et Thierry Genin, ont débuté par une Sonate légère de Gabriele Leone, compositeur du XVIII° siècle et grand virtuose, dont les notes perlées se répondaient avec humour sur fond de rythme scandé. Le programme éclectique se poursuivait avec les accents lyriques du Preludio Sinfonico d’Hugo Bottachiari, le Concerto en Do Majeur de Vivaldi écrit pour hautbois et adapté pour orchestre à plectre ainsi que d’autres œuvres révélant tour à tour la richesse des instruments, pour terminer en apothéose avec « Riflessi sull’Acqua » de Claudio Mandonico.

L’assistance sous le charme a salué les instrumentistes tandis que le directeur artistique Florentino Calvo avouait son « bonheur de jouer dans un lieu habité par l’intelligence, et de partager un bon moment dans l’histoire humaine et artistique de la Coume en compagnie de gens chaleureux et généreux ». 

Les stages de musique au mas de la Coume se poursuivent durant le mois d’août en partenariat avec le Conservatoire de Perpignan. Du 16 au 27 août un stage de piano encadré par des professeurs de Marseille sera clôturé le samedi 26 par un concert et une petite comédie musicale.

Pour de plus amples renseignements : 04 68 05 01 64 et www.lacoume.org.

03/08/2017

L’accordéon de Maryline

Maryline Indep.JPG

Maryline Romeu est née à La Forge de Reynés au foyer d’une chanteuse et  d’un accordéoniste. Sa passion naissante pour la musique et l’accordéon en particulier la soutient dans ses apprentissages et lui ouvre une voie prestigieuse.

Dès le Cours Elémentaire, au Pont de Reynés, sa maman apporte l’instrument à l’école où Maryline joue, chaque fois qu’une occasion se présente, anniversaire, fête de Noël, spectacles élaborés par les enfants où l’accordéon de Maryline a sa place, privilégiée, évidente, son bonheur faisant plaisir à voir. Bonheur complet lorsque sa maman apporte en plus un gâteau confectionné par Stéphane, son grand frère pâtissier, « le meilleur de tous », dit-elle.

Sur les traces de son père elle suit dès cinq ans les cours de l’école de musique de Doris Stiegler, à Cabestany, entre au collège Jean Moulin pour ses horaires aménagés et au Conservatoire de Perpignan en catégories Classique et Variétés.

Dès lors son parcours est tracé. Elle enchaîne avec succès concours régionaux et nationaux et obtient des récompenses majeures, Médaille d’Or à Montpellier en 1997, Premier Prix au Concours National à Paris en 2002…

Elle fait partie du Grand Orchestre du Roussillon, et avec Elie Buxéda, anime bals, soirées, thés dansants.

A quinze ans elle intègre le CINMA  (Centre International et National de Musique et d’Accordéon) à Saint-Sauves d’Auvergne. Son palmarès s’étoffe avec le Premier Prix au Concours International de Castelfidardo en Italie en 2008, d’autres à Klingenthal en Allemagne, en Ecosse pour le Trophée Mondial  d’Accordéon et à dix sept ans elle termine cinquième Junior lors de la Coupe du Monde à Sarajevo en Bosnie.

Diplôme d’intervenante en musique de l’Université de Poitiers, et licence de musicothérapeute-clinicienne de celle de Montpellier en poche, Maryline donne des cours dans les écoles de musique et les écoles primaires et travaille pour une association d’enfants autistes.

A la rentrée, elle rejoindra l’Université de Bruxelles pour présenter le Master de neuropsychologie et se diriger vers le domaine de la recherche en musicothérapie.

Actualité

Après deux CD à son actif, où elle joue seule, ou accompagnée de l’orchestre Choc Muzet, elle se produit actuellement en duo « Accorcell » avec le célèbre violoncelliste Daniel Brun. Deux concerts sont prévus, samedi 5 août à 20 H 30 à l’église de Camelas et dimanche 6 août à Tuchan, avec un  programme éclectique où les deux instruments dialogueront sur les musiques de Bartók, Piazzolla, Vivaldi avant d’interpréter l’incontournable « Cant dels Ocells ».

Une belle aventure pour cette ancienne élève du Pont de Reynés pour qui le destin mais aussi la volonté, la passion et le travail ont permis la réalisation de ses rêves.